Modules‎ > ‎

Module II : Étapes d'éboration d'un MEGC

La construction d'un modèle d’équilibre général calculable, applicable à l’étude d’une problématique déterminée, se fait suivant un ensemble d’étapes de travail bien définies. Généralement, ces étapes sont au nombre de neuf (Decaluwé et al.,2001).

Cependant, ces étapes peuvent être résumées en quatre points dont :

  •  les choix des valeurs prédéterminées des paramètres qui entrent dans ces spécifications de comportement.
  •  la simulation et  l'interprétation des résultats.

Références : 

Annabi, Nabil, Decaluwé, B. and Cockburn, J. (2003), « Formes Fonctionnelles et Paramétrisation dans les MEGC », CREFA, Université Laval, Québec.

Decaluwé B., Martens, A. et Savard, L. (2001). La politique économique du développement et les modèles d'équilibre général calculable.Canada : Les presses de l’université de Montréal. 544 pages.

Decaluwé B., Martens,A. et Monette, M. (1986). Comment construire un modèle d'équilibre général calculable? Une illustration. L'Actualité économique,volume 62, numéro 3, septembre 1986, p. 442-473.

Dissou, Y. (1993), « Quelques Formes Fonctionnelles Utilisées dans Les MCEG », Document de l‟École PARADI, Vol.1, Les Fondements Théoriques et Méthodologiques

Fofana, I. (2007), « Elaborer une Matrice de Comptabilité Sociale Pour l‟Analyse d‟Impacts des Chocs et Politiques Macroéconomiques », Politique économique et Pauvreté/Poverty and Economic Policy Network, Université Laval, Octobre : 1-22

Shoven, J.B. and Whalley, J. (1992), “Applying General Equilibrium”, Cambridge University Press, Cambridge.

Suwa, A. (1991), « Les Modèles d'Equilibre Général Calculable », Economie et Prévision 97 : 69-76

Ċ
Blaise Nlemfu,
19 oct. 2012 à 19:27